« L’ourse Franska tuée par une voiture | Accueil | En Savoie, un veau déchiqueté à 300m du village »

14/08/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

sandrine

En Slovénie, les ours meurent sous les balles et sur la route


Ce texte répond en partie à ceux qui s’indignent du sort des ours dans les Pyrénées (la vie n’est pas plus rose en Slovénie qu’en France) ou à ceux qui prétendent que la Slovénie est bien plus sauvage que les Pyrénées (le nombre d’accidents routiers et ferrovières prouve le contraire).
Pourtant, l’ours évolue à merveille en Slovénie, avec une population de près de 500 animaux sur un territoire grand comme la région Midi-Pyrénées.

Lovec, Juillet – Août 2007 ( p.355) (Revue de l’association des chasseurs slovènes)

Ces cinq dernières années, 103 ours ont été tués en Slovénie du fait de la circulation

Selon Slovenske Novice, Vecer, Delo (Milan Glavonjić, Marjan Tos) (journaux et reporters slovènes).

Ces cinq dernières années, sur la période 2002-2006, 489 ours ont été « arrachés » à la nature. De ce total, 269 ont été tirés par balle dans le cadre du plan de chasse, 109 ont été tirés et éliminés à cause d’évènements conflictuels avec des personnes, 8 ont été capturés vivants à des fins de réintroduction dans d’autres pays (Italie et France), enfin, 103 ont été qualifiés comme « pertes », principalement dues au trafic.
Ces pertes peuvent se classer comme suit : 20% ours ont été tués sur des portions d’autoroutes, 40% par des collisions sur les voies ferrées et 40% sur l’ensemble du réseau routier secondaire. » (Selon Marko Jonozović, directeur du département de la chasse et des animaux forestiers auprès de l’Institut Slovène des Forêts). (…)

Marko Jonozović donne aussi des explications sur le tir des ours pour le trophée, pour lequel il faut évidemment payer. Le prix n’est pas lié au poids de l’animal, mais à la valeur du pelage de l’animal. Les chasseurs, qu’ils soient étrangers ou slovènes doivent s’acquitter du même prix. Prix qui varie de 2 000 à 10 000 euros selon l’animal.

Monsieur.G

"la souffrance animal"?
Tiens c'est étrange. Certains chasseurs ne faiusaient pas le même cirque quand ils réintroduisirent le mouflons dans les Alpes....pour la chasse. Alors que lui n'est pas fait pour la vie dans les montagnes alpines. D'ailleurs le loup revenue d'Italie s'est chargé de réguler cette espèce.
En gros il n'y a que les animaux que vous voulez qui doivent être réintroduit?
De plus l'ours ne passerait pas des jours paisibles en Slovènie si on l'y avait laissé, car ces ours lachés seraient TOUS morts dans ce cas. Pourquoi? Car ils ont été déduit du cotat de chasse slovène.
Quide aussi de ceux qui s'amusent à tirer sur les ours tel ceux ui ont mis ces plombs retrouvé dans le corps de Franska ( ou de l'ours "papillon" en 2004)? et après ils viennent parlez de "souffrances animals".......

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.